Les Femmes Myrophores

12969Вепрь

Aujourd’hui, le troisième dimanche après Pâques, l’Église souvient et glorifie les Femmes  Myrophores, les premières témoignes de la Résurrection, parce que le Seigneur  favorise  que  ces Femmes Le voient en premier, Lui qui est ressuscité d’entre les morts.

Mais, qui sont-elles,  ces femmes? Pourquoi on les appelle Myrophores?

Elles ont aimé de tout leur cœur du Seigneur Jésus-Christ, elles Lui servent en  préoccupant  de  tous ses besoins corporels. Avec les apôtres elles apprennent, en écoutant les paroles saintes de Jésus. On peut même les appeler les femmes-apôtres. L’une entre d’elles, la première  et le plus ardente, Marie-Madeleine  est appelé – égale aux apôtres.

Le Seigneur savait que le cœur d’une femme est extrêmement sensible et plein d’amour.  Le cœur d’une femme saisie  tout ce qui est  grand, saint et mystérieux, beaucoup  plus facile que  le cœur d’un homme. Les hommes ont tendance à tout prendre de façon rationnelle et croire à  ce qui confirme leur propre esprit.

Il existe deux types de connaissances – par l’esprit et par le cœur.

Le cœur saisie  ce qui est le plus important, ce que l’esprit ne peut pas comprendre. Le cœur est un organe de notre connaissance supérieure de notre communion avec le Dieu, avec tout l’autre monde. Le cœur d’une femme possède beaucoup plus de cette capacité, que le cœur d’un homme.

C’est pour cela le Seigneur Jésus-Christ est  apparut d’abord à Sainte Marie-Madeleine et aux autres Femmes-Myrophores  (voir Matthieu 28: 1-10 ..), et plus trard  aux  saints apôtres. Le Seigneur  savait que le cœur des apôtres c’est le cœur d’hommes,  et que pour les apôtres il est difficile d’un coup d’accepter la vérité de sa résurrection. C’est plus facile  pour les femmes.

Après la naissance du Christ,  Sainte Mère de Dieu a écouté merveilleux mots des Anges sur Lui, elle a vu  l’Adoration des Mages, puis elle a entendu les paroles extraordinaires prononcées par l’enfant Jésus dans le temple de Jérusalem parmi les scribes et les pharisiens. Tout cela elle a précieusement gardé dans son cœur. (Voir Luca  2:8-12, 42-51).

Toutes les preuves de la divinité de Jésus étaient si profondément reproduites dans son saint cœur, qu’elle ne pouvait  jamais avoir aucun doute. Elle prend toutes les paroles du Christ avec une Foy  entière, avec une conviction parfaite que c’est la vérité.

Même les saints apôtres ne comprennent souvent pas Jésus, quand Il leur a dit qu’Il serait livré aux mains des pécheurs, qu’Il serait battu et secoué et crucifié sur la croix.

Tout cela a été placé dans le cœur infiniment profond de Bienheureuse Vierge Marie. Elle attendait cette heure terrible, quand le Fils serait  indescriptiblement torturé sur la Croix du Calvaire. Toutefois, devant les yeux de son esprit, une image  brillante de la Résurrection a été toujours présente. Elle savait que ce serait si, comme le Christ a dit. Il ne sera pas seulement crucifié, mais Il  ressuscitera  le troisième jour.

Saint  Démétrius, métropolite de Rostov, dans son amour passionné pour la Bienheureuse Vierge Marie, a enseigné qu’elle a été parmi les Myrophores.

Dans l’Évangile, il est dit : elles étaient venues  au Saint-Sépulcre  Marie-Madeleine et l’autre Marie (voir Matthieu 28: 1 ..);  l’autre Marie c’est la Mère de Dieu.

Dans les Évangiles, comme en témoignent les évangélistes eux-mêmes, beaucoup de choses que le Christ a faites et ce qu’Il avait  enseigné n’ont  pas enregistrés.  (voir. Jean. 20:30, 21:25).

Si on ne trouve jamais la description d’apparition du Seigneur à Sainte Mère de Dieu, cela ne signifie pas qu’il ne l’était pas. Sans doute, Jésus était avec elle et Il avait avec elle une profonde communion.

Aujourd’hui  nous célébrons la Journée des Femmes chrétiennes – c’est le jour où dans le visage de Saintes Femmes Myrophores nous  glorifions et exaltons  le cœur de femme.

Aujourd’hui, nous célébrons le droit sacré de toutes les femmes pour atteindre la dignité humaine la plus élevée, est infiniment plus grande que toute la dignité politique et civile, – c’est le droit à la sainteté, à l’amitié très étroite avec le Seigneur Jésus-Christ.

Dites-moi,  qui parmi  les dirigeants terrestres est au-dessus de  Marie-Madeleine qui est égale aux apôtres et de Nina, l’Illuminatrice  de la Géorgie?

Lequel est au-dessus des Saintes martyres, et d’une immense foule de Saintes épouses? C’est la couleur de l’humanité, c’est la hauteur de la dignité humaine.

Tous les Saints, qui sont les plus proches disciples du Seigneur, ils se sont pour nous un exemple et un modèle à suivre. Tout le monde chrétien suit aux Saints Apôtres. Tout monde de femmes chrétiennes doit suivre aux  Femmes Myrophores. Toutes les femmes devraient suivre le même chemin, le chemin des Femmes Myrophores – c’est le chemin de la dévotion au plus chaud amour pour notre Seigneur Jésus-Christ.

Nous ne pouvons  pas Lui apporter nos soucis et nos œuvres comme  les Saintes Femmes Myrophores avaient apporté. Mais, dans le visage de chaque pauvre et malheureux ,  le Seigneur se tient devant nous, en attendant nos préoccupations.

Dans son discours sur le Jour du Jugement le Seigneur a condamné les gens impitoyables, par ce qu’ils ne Lui ont pas nourris quand Il  avait faim, par ce qu’ils ne Lui ont pas vêtu quand Il était nu, par ce qu’ils ne L’ont pas visité dans la maladie et dans la prison.

Et quand des pécheurs étonnants  demandent: Seigneur, quand t’avons-nous vu ayant faim, ou ayant soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t’avons-nous pas assisté? 

 Et il leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n’avez pas fait ces choses à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne les avez pas faites. (Мф. 25:44-45).

Les soins et l’attention à tous nos proches dépourvus seront tout à fait la même chose  que les Saintes Femmes Myrophores portaient, c’est  notre service au Dieu.

Elles  sont appelées les  Femmes Myrophores  parce qu’elles sont pressées au Tombeau avec des bouteilles  de myrrhe  et de parfums pour oindre le corps mort du Seigneur Jésus-Christ.

Et nous devons  lui apporter nos cœurs remplis de la miséricorde envers les pauvres et les souffrants.

Suivons-nous  les Femmes Myrophpres vers  le Jésus Christ afin de se rendre aux saints villages, où Elles se réjouissent d’une joie éternelle et infinie.

Amen!